J‘AI BESOIN D‘AIDE
Nous vous orientons vers un professionnel
En cas d‘urgence, composez le 17
Commencer
j'ai besoin d'aide
Cacher le site

Vous souhaitez utiliser le formulaire d’aide en ligne

Quel âge avez-vous ?

Nous vous recommandons de joindre :

- La Maison des Adolescents du Littoral Est au 03.91.18.15.80

Ou

- le Fil Santé Jeunes au 0800 235 236

J’ai compris

Comment préparer mon départ ?

Imprimer la fiche

Avant de partir

1) Ouvrir une domiciliation pour recevoir votre courrier en toute sécurité, en particulier les courriers adressés par votre avocat, le Tribunal, le service de l’aide juridictionnelle, votre employeur, les professionnels qui vous accompagnent dans vos démarches de séparation.

2) Lorsque vous n’avez pas de compte bancaire individuel (à votre seul nom) ou que les moyens de paiement et accès liés à votre compte bancaire personnel sont retenus par votre partenaire (carte de retrait, carte bleue ou chéquier ainsi que les codes pour accès au compte sur internet), il est indispensable d’ouvrir un compte bancaire à votre nom de jeune fille et à votre nouvelle adresse de domiciliation.

3) Mettre à l’abri progressivement vos documents, dans un endroit sûr (sur votre lieu de travail, chez une personne de confiance, dans une consigne) :

  • Documents d’identité: Passeport, carte nationale d’identité, carte de séjour, titre de circulation républicain (enfant), livret de famille, acte de naissance et acte de mariage de moins de 3 mois, carnet de santé, certificat de nationalité française, certificat de scolarité, permis de conduire, carte grise, diplôme,…
  • Documents liés à la vie commune: quittance de loyer, bail ou actes de propriété, relevés de compte, carte vitale, attestations de sécurité sociale de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) et de la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) avec les codes confidentiels, attestation de mutuelle, taxe d’habitation ou taxe foncière, dossier d’immigration, …
  • Documents liés aux ressources: bulletins de salaire et contrat de travail (les vôtres et ceux de votre mari), avis d’imposition, notifications des versements de prestations sociales (le chômage, la retraite, l’allocation adulte handicapé, le Revenu de Solidarité Active,…), numéro de compte et moyens de paiement (carte bleue, carte de retrait, chéquier), justificatifs de prêts, crédit, …
  • Documents liés aux violences et aux démarches : certificats médicaux, ordonnances et traitements médicaux ; plaintes, réquisitions judiciaires et mains courantes ; aide juridictionnelle, convocation de justice et jugement ; photos du partenaire (pour permettre de l’identifier, …)

4) Préparer un sac avec quelques vêtements (de première nécessité) pour vous et pour vos enfants que vous laisserez dans un endroit sûr

5) Mettre de coté vos biens et objets de valeur (bijoux, photos, …)

6) Faire un double des clés (de l’appartement ou de la maison, de la voiture,…) que vous laisserez dans un endroit sûr

7) Cacher une somme d’argent en vue de votre départ (lorsque cela est possible) en attendant de pouvoir bénéficier d’une aide financière d’urgence (à demander aux services sociaux et notamment à un service d’accueil d’urgence)

8) Pensez à un lieu dans lequel vous mettre à l’abri (si possible inconnu de votre partenaire) et au moyen de transport que vous pourrez utiliser pour vous y rendre.

Le jour du départ

Il est recommandé de déposer une main courante au commissariat ou à la gendarmerie du lieu où vous vivez avant de quitter le domicile. Dans cette déclaration, il faudra simplement dire que vous partez avec vos enfants si vous en avez, pour des raisons de violences conjugales (sans fournir plus de détails).

Après le départ

Vous pouvez :

  • Changer de numéro de téléphone
  • Vous rendre dès que possible à la Caisse d’Allocations Familiales pour effectuer un changement de situation, en expliquant les raisons pour lesquelles vous demander ce changement en urgence
  • Solliciter une aide financière d’urgence auprès des services sociaux (lorsque vous n’avez aucune ressource ou que vous ne percevez pas les aides sociales)
  • Recueillir des preuves
  • Déposer plainte lorsque vous serez prêt.e pour faire valoir les violences que vous et vos enfants avez subies en préparant un récit des faits.
  • Informer votre entourage de votre démarche (famille, voisins, amis, collègues) et, lorsque c’est possible, les raisons pour lesquelles vous êtes parti.e (mais ne donner pas l’adresse où vous vous trouvez)
Nous sommes là pour vous :
Vous souhaitez vous confiez, parler de votre situation ?
Répondez à quelques questions pour rencontrer gratuitement un membre de notre équipe
Je souhaite en parler
D'autres fiches peuvent vous intéresser :
Ces autres rubriques peuvent vous parler

Violences conjugales

Suis-je victime de violences conjugales ?
Que dit la loi ? Comment me protéger ?
Comment me séparer et protéger mes enfants ?
Quelles aides puis-je obtenir ?