J‘AI BESOIN D‘AIDE
Nous vous orientons vers un professionnel
En cas d‘urgence, composez le 17
Commencer
j'ai besoin d'aide
Cacher le site

Vous souhaitez utiliser le formulaire d’aide en ligne

Quel âge avez-vous ?

Nous vous recommandons de joindre :

- La Maison des Adolescents du Littoral Est au 03.91.18.15.80

Ou

- le Fil Santé Jeunes au 0800 235 236

J’ai compris

Comment préparer mon dépôt de plainte ?

Imprimer la fiche

Au moment du dépôt d’une plainte, la remise d’un certificat médical, d’une attestation, d’un témoignage… au service enquêteur peut constituer un point de départ utile aux investigations (médecin traitant ou des urgences, voisin, gardien, association, services sociaux, service de PMI, parents, amis, collègues, établissements scolaires, témoin, …).

Ces documents ne sont toutefois pas requis afin qu’une enquête soit diligentée.

Les violences viennent de se produire (il y a moins de 48h)

 

Il faut immédiatement :

1) Faire appel aux services de police ou de gendarmerie:

  • en appelant le 17 si vous disposez d’un téléphone
  • en contactant la Brigade numérique si vous disposez d’un ordinateur, d’un smartphone ou d’une tablette
  • en vous déplaçant au service de police ou de gendarmerie le plus proche de l’endroit où les violences se sont produites

2) Consulter un service médical (urgences hospitalières, médecin traitant) pour faire constater vos blessures (même si elles ne sont pas « visibles ») et demander la remise d’un certificat médical.

Les violences ont eu lieu il y a plus de 48h

 

Il faut préparer votre dépôt de plainte.

Pour qu’un dépôt de plainte soit le plus complet possible et qu’il prenne en compte l’ensemble des violences conjugales et intra familiales vécues par vous-même et votre famille, nous vous recommandons de prendre le temps de préparer ce rendez-vous.

Vous pouvez solliciter de l’aide auprès d’un professionnel pour écrire votre récit. Ce dernier doit prendre en compte les différents faits de violences que vous avez vécus au sein de votre couple (violences sexuelles, psychologiques, économiques, administratives et physiques), si possible dans un ordre chronologique.

Afin d’aider au mieux la construction de ce récit, vous pouvez noter, par écrit, tous les évènements dont vous vous souvenez. Quand vous n’avez pas de souvenir très précis de la date des faits, vous pouvez indiquer l’année ou une période de l’année (fêtes de noël/grandes vacances/…).

L’écriture du récit des violences subies est souvent longue et douloureuse. Elle permet parfois de faire remonter à la surface des souvenirs enfouis. Cette démarche permet également de déposer « votre histoire », de la relire et de prendre conscience de l’ampleur des faits de violences que vous avez vécues.

Nous sommes là pour vous :
Vous souhaitez vous confiez, parler de votre situation ?
Répondez à quelques questions pour rencontrer gratuitement un membre de notre équipe
Je souhaite en parler
D'autres fiches peuvent vous intéresser :
Ces autres rubriques peuvent vous parler

Violences conjugales

Suis-je victime de violences conjugales ?
Que dit la loi ? Comment me protéger ?
Comment me séparer et protéger mes enfants ?
Quelles aides puis-je obtenir ?