J‘AI BESOIN D‘AIDE
Nous vous orientons vers un professionnel
En cas d‘urgence, composez le 17
Commencer
j'ai besoin d'aide
Cacher le site

Vous souhaitez utiliser le formulaire d’aide en ligne

Quel âge avez-vous ?

Nous vous recommandons de joindre :

- Jeunes Violences écoute au 119

Ou

- le Fil Santé Jeunes au 0800 235 236

J’ai compris

Où aller dénoncer les faits de violences ?

Imprimer la fiche

Dans un commissariat de police ou une gendarmerie

Préférez un service de police ou de gendarmerie spécialisé dans le traitement des violences au sein des couples et des violences intra familiales, tel que la Brigade Locale de Protection de la Famille (BLPF) à Paris ou le groupe d’enquête pour lutter contre les violences intra familiales (GELVIF) à Montreuil-sur-Mer.

Pour les victimes de violences conjugales ayant subi ces violences sur le territoire du 20ème arrondissement de Paris, il est possible de demander par mail un rendez-vous avec un policier référent violences conjugales du commissariat du 20ème pour déposer plainte : stopviolences20@interieur.gouv.fr

Si vous ne pouvez pas quitter le domicile vous pouvez, en cas d’urgence, appeler le 17 et expliquez succinctement votre situation pour qu’un équipage de police secours intervienne à domicile. 

Si vous ne pouvez pas utiliser votre téléphone pour passer un appel, vous pouvez : 

  • envoyer un SMS au 114 (gratuit, 24h/24 et 7j/7), si vous n’êtes pas en mesure de parler au téléphone, afin que les forces de l’ordre viennent à votre domicile. 
  • vous rendre sur la plateforme gouvernementale de signalement en ligne de violences sexistes et sexuelles (sur ce lien : https://www.service-public.fr/cmiqui permet de discuter avec les services de police par le biais d’une messagerie instantanée, afin de dénoncer les faits de violences – que vous soyez victime ou témoin .

Même s’il y a une obligation de confinement, vous pouvez, en cas de violences conjugales ou intra familiale, quitter le domicile pour aller dénoncer les faits de violences. 

Les violences conjugales ou intra familiales sont, en effet, un motif dérogatoire pour sortir du domicile et aller voir un service dédié 

Il faut dans ce cas, se munir de l’attestation de déplacement dérogatoire mise en place par l’Etat et cocher la case : 

Durant la période de confinement, les victimes de violences conjugales sont prises en charges en priorité par les commissariats et les gendarmeries. Vous pouvez donc vous présenter dans un service de police resté ouvert, au plus près de chez vous. 

Dans une pharmacie proche de votre domicile

Durant le confinement lié au Covid-19, l’Etat a mis en place un dispositif d’alerte auprès des pharmaciens pour que les victimes puissent demander de l’aide pour les violences conjugales qu’elles subissent. 

Aussi, en lien avec l’Ordre national des pharmaciens, le ministre de l’Intérieur a décidé de mettre en place un dispositif d’alerte au sein des pharmacies. 

Si vous êtes victime, vous pouvez vous rendre dans une pharmacie et signaler votre situation au professionnel qui vous reçoit. Le pharmacien pourra ainsi tout de suite alerter les forces de l’ordre pour qu’elles interviennent en urgence. 

Dans le cas où vous seriez accompagnée de votre partenaire violent, un code d’alerte a été mis en place pour signaler la situation de violences au pharmacien. Il faut lui dire :  

“J’ai besoin d’un masque 19”

Nous sommes là pour vous :
Vous souhaitez vous confiez, parler de votre situation ?
Répondez à quelques questions pour rencontrer gratuitement un membre de notre équipe
Je souhaite en parler
D'autres fiches peuvent vous intéresser :
Ces autres rubriques peuvent vous parler

Violences conjugales

Comment faire pendant la crise du Covid-19 ?
Suis-je victime de violences conjugales ?
Que dit la loi ? Comment me protéger ?
Comment me séparer et protéger mes enfants ?
Quelles aides puis-je obtenir ?