J‘AI BESOIN D‘AIDE
Nous vous orientons vers un professionnel
En cas d‘urgence, composez le 17
Commencer
j'ai besoin d'aide
Cacher le site

Vous souhaitez utiliser le formulaire d’aide en ligne

Quel âge avez-vous ?

Nous vous recommandons de joindre :

- Jeunes Violences écoute au 119

Ou

- le Fil Santé Jeunes au 0800 235 236

J’ai compris

Où voir un médecin ?

Imprimer la fiche

Dans un centre de santé dédié

A Paris

Au Centre de santé de Belleville – 27 rue Levert (20è) :

Le centre de Santé GOSB
Madame Malvezin, médecin généraliste, référente violences conjugales, est présente au centre :

  • le lundi de 16h à 19h
  • le mercredi de 9h à 13h
  • le jeudi de 9h à 11h
  • le vendredi de 9h à 13h

Elle est joignable :

Le Centre Planification et d’Éducation Familial (CPEF)
Le centre reste ouvert durant l’épidémie pour vous recevoir : 

  • Les lundi, mercredi et vendredi, de 10h à 16h 
  • Le jeudi, de 10h à 17h 

Les consultations médicales et d’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) sont également maintenues : 

  • Le lundi, de 11h à 14h 
  • Le mercredi, de 14h à16h 
  • Le jeudi, de 14h à 17h 
  • Le vendredi, de 9h à 13h 

La réalisation des échographies de datation continue de se faire par le biais du laboratoire partenaire qui est également ouvert.
Madame Leblanc, Conseillère conjugale et familiale, référente violences conjugales, est présente au Centre pour des entretiens “d’urgence” (violences conjugales et intrafamiliales / Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) pour les mineures) le lundi et le mercredi de 10h à 16h.
Si vous êtes victimes de violences conjugales ou intrafamiliales, vous pouvez également laisser vos coordonnées téléphoniques au secrétariat du CPEF au 01 40 33 24 22 afin qu’elle puisse vous rappeler, en numéro masqué. 

 Sur le Montreuillois 

Le Centre de Planification ou d’Education Familiale (CPEF) 

Le CPEF de la Ville d’Etaples-sur-Mer est actuellement fermé.  Pendant le confinement, vous pouvez vous adresser au CPEF de Berck-sur-Mer. Les rendez-vous pour les Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) sont maintenus et les situations d’urgence tels que les demandes d’IVG sont prises en charge.
Pour contacter le CPEF de Berck-sur-Mer, il faut : 

  • Appeler au 03 21 21 62 33 (numéro départemental) et expliquer votre situation. Les informations sont transmises à la sage-femme qui vous rappelle pour vous proposer un rendez-vous. 

Dans une Unité Médico-Judiciaire (UMJ)

Les victimes peuvent se faire examiner au sein des UMJ qui assurent des consultations urgentes en matière de viols ou d’agressions sexuelles récentesde coups et blessures. 

A Paris

A Paris, c’est l’UMJ de l’hôpital de l’Hôtel Dieu qui est compétente. Il faut cependant savoir que ce service n’est pas saisissable directement par les victimes de violences conjugales qui doivent avoir une “réquisition judiciaire” (document remis par le policier lors du dépôt de la plainte ou lorsque l’auteur des violences est placé en garde à vue, en cas d’urgence procédurale).
Les permanences associatives ont été suspendues, néanmoins, certaines associations (Paris Aide aux Victimes et le Centre d’Information sur le Droit des Femmes et des Familles – CIDFF) assurent des entretiens juridiques par téléphone. Les professionnels de l’UMJ communiquent leurs coordonnées aux patientes en fonction des situations.
Les deux psychologues de l’UMJ, pour les mineurs et leurs parents et pour les majeurs, assurent leurs consultations de suivi en télétravail (par téléphone ou en visioconférence), sur les situations de violences intra familiales (violences conjugales, maltraitance infantile). 

Sur le Montreuillois

Sur le territoire du Montreuillois, c’est l’Unité Médico-Judiciaire du Tribunal Judiciaire de Boulogne-sur-Mer qui est compétent. Pendant le confinement lié au Covid-19le médecin légiste ne réalise plus de consultation physique. Elle a suspendu temporairement le service permettant aux victimes de faire réaliser un “certificat à la demande” (c’est-à-dire un certificat médical attestant les blessures physiques et/ou psychologiques qu’elle constate sur une personne victime, à sa demande).
Néanmoins, elle continue de traiter les situations urgentes (pour adulte ou pour enfant) et établit des rapports médicaux sur la base d’une réquisition judiciaire (document remis par les forces de l’ordre qui ont pris votre plainte). Dans ce cadre elle continue de réaliser, à distance, des rapports médicaux de retentissements physiques (sur la base des photos transmises par les services de police ou de gendarmerie) et de retentissements psychologiques (après entretien téléphonique avec la victime). 

Chez votre médecin traitant

Si vous venez de subir des violences conjugales, appelez dès que possible votre médecin généraliste et expliquez-lui la situation. Il pourra constater vos blessures physiques ou psychiques et vous fournir un certificat médical qui vous servira pour déposer plainte tout de suite ou ultérieurement (si vous n’êtes pas prête à dénoncer les faits subis). Certains médecins traitants acceptent aujourd’hui de conserver ce certificat médical pour vous. 

Dans un service d’urgence hospitalier

Même si l’hôpital est actuellement surchargé avec les situations dCovid-19, il faut vous rendre aux urgences de l’hôpital le plus proche de votre domicile si vous venez de subir des violences physiques.
Dans ce cas, vous serez reçu par un médecin qui fera un Compte-rendu Initial Descriptif (CID) de vos blessures.
Vous pourrez, à tout moment, par la suite, vous présenter à l’accueil de l’hôpital pour demander une copie de ce document. 

Nous sommes là pour vous :
Vous souhaitez vous confiez, parler de votre situation ?
Répondez à quelques questions pour rencontrer gratuitement un membre de notre équipe
Je souhaite en parler
D'autres fiches peuvent vous intéresser :
Ces autres rubriques peuvent vous parler

Violences conjugales

Comment faire pendant la crise du Covid-19 ?
Suis-je victime de violences conjugales ?
Que dit la loi ? Comment me protéger ?
Comment me séparer et protéger mes enfants ?
Quelles aides puis-je obtenir ?